lundi 24 janvier 2022

Les Seniors des Hauts Cantons ont tenu l'Assemblée Générale de leur Foyer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Malgré l'adversité des intempéries sanitaires et des mesures qui en découlent, cent treize personnes, soit plus d’un tiers des adhérents du Foyer des Seniors des Hauts cantons, se sont déplacées pour assister à son Assemblée Générale. Cette manifestation a pu avoir lieu grâce à la bienveillance de la municipalité qui a bien voulu nous mettre à disposition la salle « Léo Ferré ». Georges IEOLA, le président du Foyer, en a vivement remercié Evelyne Carretier qui représentait Monsieur le Maire à la tribune de cette assemblée.

 

 

De la crise sanitaire, il en fut longuement question dans son rapport d'activité ; Georges IEOLA n'a pu qu'énumérer les activités qui ont eu lieu entre les différentes vagues de la pandémie : la Gym, le Yoga, la danse de salon, la marche, le tricot, l'étude de l'Anglais, de l'Occitan, de l'Italien et aussi les parties de Loto. Il a pu être organisé quelques sorties, celle de la partie champêtre à la pisciculture de Joncels, la dégustation des produits de Marie d'Ornac et la journée au Perthus. Pour ce qui concerne les prévisions de cette année, elles ont dû être ponctuées du fameux droit de réserve : « en fonction des évolutions de la pandémie et des mesures gouvernementales qui suivront ». Ces activités seraient : la fête des mères, le voyage du 7 au 11 juin en Sologne, le pique-nique à Joncels, le repas d'automne, le séjour Rando à Hendaye du 25 septembre au 02 octobre 022, un Rallye, Marie D'ornac, la sortie à la Jonquera, quelques sorties à la journée, et le repas de fin d'année.

 

 

Malgré toutes ces difficultés rencontrées, le foyer se porte bien puisque nous avons enregistré 32 nouveaux adhérents en 2021. L'ensemble du conseil d'Administration arrivant en fin de mandat, un nouveau conseil fut réélu à l'unanimité pour une période de trois ans. Bermond-Gonnet Ghislaine, Blot Anne-Marie, Boisset Betty, Boisset Paul, Canto Jacky, Delhay Claude, Grandjean Viviane, Heynard Marie-Josiane, Iéola Georges, Laffont Cécile, Lauze Marie-Hélène et Sembeil Pierrette, sont les volontaires élus qui se réuniront le Mardi 25 janvier 2022 pour élire les membres du bureau. La trésorière, Betty Boisset, présenta un bilan équilibré et positif bien que les cotisations n'aient pas été prélevées pour l'année 2021, compte tenu qu'en 2020 il n'y a pratiquement pas eu d'activités à cause du confinement.

 

 

 

 

 

 

Comme en France tout finit par des chansons, Pierre et Cathy nous ont apporté, grâce à leur talent, ce vent de fraîcheur et de gaieté que nous attendions tant pour rompre cette tendance à une morosité ambiante.

Paul BOISSET

 

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mercredi 17 novembre 2021

Les plaisirs retrouvés

 

Il y avait longtemps, trop longtemps, que nous n'avions pas fait de sorties, ne serait-ce qu'une journée comme celle qui fut le cas en ce mardi 16 novembre 2021. L'occasion, c'est cette habitude de nous rendre à la frontière espagnole, peu de temps avant le mois de décembre, pour faire nos achats favoris. Même si l’intérêt mercantile nous anime, nous n'en oublions pas pour autant l'aspect touristique qui peut se présenter dans la région. Cette année, ce fût la visite de la manufacture du grenat à Prades qui a satisfait notre curiosité. Le savoir-faire de ces artisans joailliers remonte jusqu'à l'antiquité. Ils sont les seuls actuellement à l'avoir conservé car c'est le meilleur moyen de donner le maximum d'éclat à la pierre. Le grenat, contrairement aux autres minéraux, ne peut-être taillé en cône pour être enchâssé dans le bijou. Sa coupe est plate, et il doit être posé sur une sorte de culot en métal précieux qui réfléchit par en dessous la lumière qu'il reçoit verticalement. Ces bijoux sont une pure et exclusive fabrication catalane. Il est vrai qu'après cet intéressant exposé on ne voit plus de la même façon les articles qui nous sont proposés en bijouterie.

La restauration en libre-service avec buffet à volonté a semblé être appréciée d'autant que l’apéritif puis le  digestif étaient chaleureusement offerts par la direction. Rien de tel qu'une bonne table pour resserrer ces liens que les divers confinements avaient distendus. Quel plaisir de retrouver nos rires et nos galéjades. Chacun d'entre nous peut nommer ces instants selon sa sensibilité, l'important c'est que cela puisse continuer malgré les aléas de notre destinée, individuelle ou collective.

Paul BOISSET



 

vendredi 2 juillet 2021

Les Seniors des Hauts Cantons se sont retrouvés à Joncels

 

Quel plaisir, enfin, de se réunir pour partager un bon repas, en plein air, mais aussi de retrouver nos éclats de rire qui matérialisent cette joie de voir peut-être la fin de ce long confinement. 

 

Pour beaucoup d'entre-nous, cette épreuve, sans précédent, fut difficile à supporter, surtout pour les personnes qui vivent seules. Les Romains auraient appelé cette période: « annus horribilis » (année horrible). Nos jardiniers, plus poétiquement l'ont nommée : « année de colombine » ! La colombine en question n'a rien à voir avec l'ami Pierrot mais plutôt avec les déjections des colombes, et de toute la gent volatile, qui accélèrent la croissance des cultures maraîchères.

Cette fois, pas de grillades au barbecue pour les 68 convives qui ont répondu à la proposition du Foyer des Seniors des Hauts Cantons. Mais toujours l'apéritif, la célèbre et appréciée « marquisette » confectionnée avec cœur par Maryse Flottes. Maître Pailhès de Graissesac nous a concocté une excellente paëlla, bien chaude, bien garnie, très appréciée par la majorité des participants. En cette dernière journée du mois de Juin, notre « Seigneur l'Astre Solaire » s'est montré clément et généreux. Une fraîche brise traversant la vallée en a atténué le feu. 
 
 
Et comme au bon vieux temps, les as de la pétanque se sont réjouis de s'affronter en toute amitié avec les invectives et les calembours que le jeu leur inspire. 
 
 
Et les amateurs de loto ont aussi apprécié les énumérations pour les « quines et les cartons pleins ». Beaucoup de bons d'achat, à retirer chez les commerçants bédariciens, ont récompensé les chanceux. 
 
Chaque adhérent a pu repartir avec une truite, pêchée ou pas, offerte gracieusement par le foyer, de ce site enchanteur où « les petits oiseaux et les petits poissons s'aiment, parait-il, d'un amour tendre. »


 

 

 

 

 

 

 




 

 





Paul BOISSET